• Accueil

    Accueil

     

     

     

  •  Poésie  le mardi

     

     

    Le mardi  Lady Marianne  nous lançait ce défit 

     choisir une poésie 

     voici mon choix   , je n 'ai pu m 'empêcher 

     de  parler  du camélia qui est ma  fleur préférée 

     Poésie  le mardi

     

     

    Le camélia rouge

    Sabine Sicaud

    Au milieu des plantes fragiles
    qu’une vitre épaisse défend,
    plusieurs boutons pointent, fragiles,
    un premier cocon vert se fend.

    Déjà, le long des pots d’argile,
    on devine du bleu, du blanc.
    Un cyclamen joue au volant,
    – soignez les petits pots d’argile –
    Mais plus haut, bien plus haut déjà,
    vers les branches qui se ravivent
    une fée a passé. Déjà
    en bouffette de pourpre vive
    Le premier cocon se changea.

    Cocarde rouge – est-ce un insigne ?
    Velours sombre jaspé de clair,
    dans le sang, deux plumes de cygne…
    De quelle infante est-ce l’insigne ?

     

     Poésie  le mardi

    Rose orgueilleuse de l’hiver,
    on la sent faite pour des gerbes
    qu’on vendra tôt, qu’on vendra cher,
    bien avant la saison des gerbes !

    Fleurs des sillons, des bois, de l’herbe,
    vous n’entendez rien à cela.
    C’est pour des doigts trop blancs, trop las,
    que l’on cueille ces branches-là.

    Branche verte aux feuilles vernies
    vous offrant en cérémonie
    cette corolle sans parfum…
    Vers les boudoirs, vers les palaces,
    les rameaux s’en vont un à un.
    Dans le cadre des hautes glaces,
    saluez la fleur des palaces.

    Vous parlez de cette main lasse
    de la Dame aux camélias.
    Je ne sais pas ce qu’il y a
    dans le cœur des camélias ;
    je n’y cherche ni l’humble grâce
    ni l’arôme de tant de fleurs –

    De s’ouvrir à la Chandeleur
    dans une atmosphère factice,
    d’être rare; d’être une fleur
    avant que d’autres ne fleurissent,
    de tout ce qu’il y a de factice
    lui sais-je gré ? Je ne sais pas.
    Je l’aime à l’abri des frimas
    pour tout ce qu’il est ou n’est pas.

     

     Poésie  le mardi

    Immobile papillon rouge
    entre deux feuilles qui ne bougent
    il est sous les vitres, là-bas,
    le premier camélia rouge.

     Poésie  le mardi

     

    Sabine Sicaud,

     Les poèmes de Sabine Sicaud, 1958 (Recueil posthume)

    *****************

    Sabine Sicaud, née le 23 février 1913 à Villeneuve-sur-Lot 

    et morte le 12 juillet 1928 dans la même commune,

    est une poétesse française.

    Elle est née et morte à Villeneuve-sur-Lot,

    dans la maison de ses parents, nommée La Solitude

    Solitude est aussi le titre d'un de ses poèmes.

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • vestiges  d hiver

    l 'eucalyptus  

     quelques beaux arbres dénudés

    que j 'ai croisés sur  mon passage

     encore en tenues hivernales 

     et les mimosas  qui perdent leurs  boules  d 'or 

     

    vestiges  d hiver

     

     un eucalyptus   taillé 

    vestiges  d hiver

     

     le vieux chataignier face à la mer vestiges  d hiver

    bon mois de MARS   a tous 

     

    une légende  de MARS 

     lorsque Mars s’était pris d’amour pour la merveilleuse Rhéa Silvia.

    Celle-çi était tranquillement posée près d’une fontaine

    qui se situait dit   une légende    dans un bois sacré.

    Après cette rencontre le Dieu de la guerre

    la rendit mère des futurs fondateurs de Rome: 

    Romulus et Rémus.

    Après cette naissance les parents lès abandonnèrent  dans le Tibre

    où une louve les trouva un peu plus tard.

    Partager via Gmail Pin It

    30 commentaires
  •  

     Terre  de légendes

     

    Les Fées et les sirénes: Féminines, belles et légères, innombrables,

    diverses de forme et de taille, d’attributs et de pouvoirs,

    on connaît leur baguette magique et leurs anneaux.

    Elles se montrent, en général, savantes et protectrices,

    secourables aux hommes et attentives aux enfants ;

    certes, il en est de maléfiques, proche des sorcières.

    Maîtresses du destin, elles disposent d’une immense capacité d’illusion,

    au point que l’on appelle un mirage, fata morgana,

    la Fée Morgane. Demi-soeur du roi Arthur,

    élève de Merlin et experte en magie,

    délaissée par Lancelot, trahie par le chevalier Guyomard,

    elle se venge et emprisonne à jamais les amants infidèles

    dans le Val sans Retour,

    en forêt de Brocéliande :

    Mais un jour, les fées auraient été chassées de Brocéliande

    pour un motif oublié.

    Elles pleurèrent tant de larmes que se créa une mer intérieure,

    le Golfe du Morbihan.

    Elles y jetèrent leurs couronnes de fleurs

    qui donnèrent le jour aux 365 îles du golfe.

    Trois couronnes s’aventurèrent jusqu’à l’océan

    pour former Houat, Hoëdic et la plus belle,

    celle de la reine des fées, Belle-Ile.

     Terre  de légendes

     

     Terre  de légendes

     

    Mi-femme, mi-poisson, allongée, alanguie,

    la chevelure souvent entremêlée d’algues,

    la sirène est symbole de séduction.

    Aussi, par leurs chants mélodieux, elles attirent sans peine les pêcheurs

    sous la mer, vers leur palais de corail et de diamant où ils se noient.

    Vers 1870, aux alentours des Sept-Îles,

    sur le littoral trégorrois, une famille de sirènes faisait entendre ses chants aux pêcheurs.

    Cependant quand ceux-ci se transformaient en plaintes,

    les pêcheurs devaient se hâter de regagner Port Blanc

    car à peine y étaient-ils arrivés que la tempête se déchaînait.

    A la même époque, toujours sur la côte nord,

    les pêcheurs entendaient leurs chants et les voyaient jouer sur les flots,

    laissant sur la mer bleue

    une trace brillante comme de l’or.

    S’il leur arrivait d’être surprises pendant leur sommeil,

    elles récompensaient magnifiquement

    celui qui les laissait retourner à la mer.

     (  d'aprés mes lectures )

     

     Terre  de légendes

     

    Partager via Gmail Pin It

    21 commentaires
  • dimanche c'est sourires

    Toujours avec MAME GOUDIG

    dimanche c'est sourires

     

    dimanche c'est sourires

    la soupe est prête  

    dimanche c'est sourires

    retour de  (pêche ) 

    dimanche c'est sourires

     

     oh le vilain 

     

     

    dimanche c'est sourires

     la vigie 

     BON DIMANCHE A TOUS 

     

     Kénavo

    Partager via Gmail Pin It

    18 commentaires
  •  le tableau du samedi

     

     fidéle aux défits de  chez Lady Marianne 

     le samedi nous choississons un tableau 

     selon un théme donné  maintenant 

     par l 'équipe Lilou et  Fardoise 

     cette semaine c'est toujours le théme 

     NEIGE 

     voici mon choix 

    ******************

     un tableau de René Juste 

    1868.1954

    René Juste est un peintre né en 1868 et décédé en 1954.

    Il appartient à l'école de Crozant

     mais à aussi travaillé en Bretagne 

     

    L'expression « école de Crozant » qui s'applique aux peintres paysagistes

    est toujours employée.

    Au côté de cette dénomination peu précise

    propre au xixe siècle apparait, depuis quelques années,

    une formulation patrimoniale

    englobant tout le périmètre visité par ces colonies d'artistes,

    celle de « la Vallée des Peintres

    entre Berry et Limousin ». Berry et Limousin

    fait le lien avec deux anciennes provinces

    hôtes de ces foyers artistiques

     le tableau du samedi

     

    j 'aime bien ce village 

    il à l 'air endormi sous la neige 

     il me fait penser à un village Breton 

     pour moi il s 'agit de Locronan  sous la neige 

     mais  je n 'en suis pas sure ?

     

    ********

     

     

     bonne fin de  semaine 

     je vous laisse avec  de la musique   et la mer 

     

     Kénavo

    Partager via Gmail Pin It

    34 commentaires
  • ménéham kerlouan (3)

     on poursuit la balade sur les dunes

     et le long de la mer 

     ce village et Kerlouan sont célébres par 

     la maison  du guet  ,  qui  fait corps  avec   les énormes rochers 

     

     *********************

    Quel cataclysme brutal, ou, au contraire, quelle lente érosion

    a bien pu composer l’extraordinaire paysage des landes du Pays pagan,

    entre Kerlouan et Guissény ?

    D’énormes amas de rochers sont dispersés au milieu des champs,

    jetés dans les jardins, contre les maisons. La route fait d’incessants virages pour les contourner, et arriver enfin à Meneham.

    Ici, à deux pas du rivage hérissé de récifs,

    le village a dû se faire une place entre les roches,

    tout comme la maigre végétation.

    La maison du guet, la plus célèbre de Meneham,

    coincée entre deux gros chaos,

    a la fragilité d’une noix qui va bientôt être broyée

     (d'aprés mes lectures   sur  Ouest France )

    ménéham kerlouan (3)

     

    Ménéham kerlouan (3)

    Ménéham kerlouan (3)

    Ménéham kerlouan (3)

    Ménéham kerlouan (3)

    Ménéham kerlouan (3)

     l 'un des parkings  était  sous l 'eau 

     c'est marécageux de ce coté 

    **********************

     

    Partager via Gmail Pin It

    29 commentaires
  •  suite de la balade à Ménéham  Kerlouan 29n

    l' auberge  

     suite de la balade à Ménéham  Kerlouan 29n

     

     le corps de garde 

    Logiquement tourné vers la mer afin de surveiller la côte,

    le corps de garde est à l'origine du site de Meneham.

    L'incertitude demeure quant à la date de sa construction.

    , plusieurs éléments laissent à penser qu'il aurait été édifié vers 1756

     

    Village de paysans-pêcheurs-goémoniers

    C’est en 1840 qu’apparaissent les premières maisons de rapport.

    Elles sont louées à des familles de paysans

    qui les agrandissent au fur et à mesure des naissances.

    A son apogée, le village compte jusqu’à 80 âmes 

    et les 14 maisons abritent parfois 2 ou 3 générations.

    Au départ paysans cultivateurs,

    les habitants de Meneham se tournent aussi rapidement vers la mer et ses richesses :

     la pêche côtière et la récolte du goémon.

    Ce dernier est utilisé comme engrais ou brûlé dans des fours

    appelés : "fours à goémon" (Un exemplaire est encore visible aujourd'hui sur la dune,

    près du port de Meneham).

    De cette algue brûlée, ils en retirent principalement de l’iode

    puis plus tard l’algine, une substance épaississante

    que l’on retrouve dans certains produits alimentaires ou cosmétiques.

     suite de la balade à Ménéham  Kerlouan 29n

     

    un puit

     suite de la balade à Ménéham  Kerlouan 29n

     

     gites  d'étapes 

     suite de la balade à Ménéham  Kerlouan 29n

      dans  ses maisons se trouvent des expositions 

    et des boutiques  d 'artisanat 

     

     suite de la balade à Ménéham  Kerlouan 29n

     suite de la balade à Ménéham  Kerlouan 29n

     

     suite de la balade à Ménéham  Kerlouan 29n

     

     suite de la balade à Ménéham  Kerlouan 29n

    un ancien  hangard 

     

     

     je vous joint cette vidéo  

     car je ne sait toujours pas en faire 

     

     

    Partager via Gmail Pin It

    30 commentaires
  •  

     

     

     Expressions françaises

    je joue avec  Lilou Soleil 

     je recherche chaque semaine  , une expression Française 

     que   nous avons oubliée  , ou que nous  employons encore 

     celle la  je  l 'emploie parfois  encore 

    ********

    fier comme Artaban  

    arrogant ; prétentieux ; suffisant ;

    fier  comme un coq ;

    sottement imbu de sa personne

    Origine et définition

    Cette expression est d'origine littéraire.
    Artaban est ici un personnage important d'un énorme roman,
    une épopée historique (12 volumes, 4153 pages),
    intitulé Cléopâtre et écrit par Gautier de la Calprenède ( )
    au milieu du XVIIe siècle.
    Du succès de ce roman à l'époque n'est resté que la fierté
    et l'arrogance de son personnage,
    la sonorité de son nom
    ayant probablement aidé à la conservation de l'expression.
     

     Expressions françaises

    Compléments

    Parmi les altérations récentes de cette expression, on trouve
    "fier comme un bar-tabac" (popularisée par Coluche)
    ou "fier comme un p'tit banc".

    Partager via Gmail Pin It

    31 commentaires
  •  

     Poésie  le mardi

     

    une poésie 

     c'était le défit  du mardi 

     chez Lady Marianne 

     voici mon choix du jour 

    ----------

     

    **************** 

    LA FILLETTE ET LE POEME

     

    "Le poème, qu'est-ce que c'est ?
    M'a demandé une fillette :
    Des pluies lissant leurs longues tresses,
    Le ciel frappant à mes volets,
    Un pommier tout seul dans un champ
    Comme une cage de plein vent,
    Le visage triste et lassé
    D'une lune blanche et glacée,
    Un vol d'oiseaux en liberté,
    Une odeur, un cri, une clé ?"

     Poésie  le mardi

     

    Et je ne savais que répondre
    Jeu de soleil ou ruse d'ombre ? -
    Comment aurais-je su mieux qu'elle
    Si la poésie a des ailes
    Ou court à pied les champs du monde ?

    Maurice Carême 

     

     Poésie  le mardi

    Partager via Gmail Pin It

    25 commentaires
  • Dans le vent

     me voici sur la côte du pays  Pagan

    ( pays  paien )   ,c'est un endroit qui se trouve 

    dans le finstére nord  au coeur du  Léon 

     ou j 'ai été  visiter le  village de  Ménéham

     

     elle s 'appelle aussi  côte des légendes  

     c'est l'un  des plus beaux coins du Finistére nord 

    partout des blogs de granits  affleurent  le sol

    et des criques de  sable fin  s'offrent à notre regard 

     une luminosité  superbe , et  la mer au large   qui se brise .

     du vent aussi   beaucoup ..

     Les  habitants de   ce pays 

     ont eu longtemps la réputation de  naufrageurs 

     ont accusait ces  gens trés pauvres 

     de mettre  des lanternes aux cornes de leurs vaches ,

    elles  se déplacaient sur la dune  ,donnant  l 'impression 

     d'être   un phare , il n 'y en avait pas  à l 'époque 

     et  les bateaux  venaient  se briser sur   les rochers 

     cette  côte est trés dangereuse ..

     alors les   habitants de ce pays  ,

    venaient piller les bateaux brisés .

     fortune de mer .. 

    Les habitants du Pays pagan, et de manière plus générale

    ceux de nombreux endroits du littoral breton comme

    les Ouessantins  ou les Bigoudens 

    ont longtemps eu une réputation exagérée de  naufrageurs ;

    il est probable qu'ils se contentaient en fait

    de récupérer tout ce qui pouvait l'être

    lorsque survenait  des naufrages.

    Le « droit de bris et de naufrage  »

     est une tradition qui remonte à l'Antiquité

    . Au Moyen âge  les seigneurs tentèrent de s'en emparer

    au détriment des populations littorale

    Dans le vent

    Dans le vent

    eau transparente  , et la mer qui s ebrise contre les rochers 

     carte du pays Pagan  ( pays paien )

    Résultat de recherche d'images pour "carte du pays pagan 29n"

     

    Dans le vent

     

    Dans le vent  (à suivre )

     

    Dans le vent  (à suivre )

    au fond  on distincte le phare de l 'ile  vierge 

     bien connu des navigateurs  

    Dans le vent  (à suivre )

     le  petit phare de Kerlouan  sur le sentier des dunes .

     

     (  la suite sera  la visite du village )

    Partager via Gmail Pin It

    36 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique