• mardi c'est poésie

     

     une poésie le mardi 

    c'est chez notre amie  Lady MARIANNE 

     pensées pour  Elle 

     Je participe donc à  ce défit 

     d'un poéme  toute les semaines 

    voici mon choix pour cette semaine 

     

     LA FERME 

     

    mardi c'est poésie

     

    Poète : Albert Mérat (1840-1909)

    Recueil : Les chimères (1866).

    ***

    Voici l'asile pur des champs : voici la ferme,
    Le potager étroit, le grand clos de pommiers,
    La cour vaste où les coqs grattent les bruns fumiers,
    L'aire, et le grain fécond où sommeille le germe.

    Voici la prison blanche où le farniente enferme
    Les pigeons, commensaux gourmands, jadis ramiers
    Tout près d'eux, et mêlés aux hôtes coutumiers.
    Le porc gras et la vache à la mamelle ferme.

    C'est là qu'il nous est bon, flâneurs de la cité,
    De venir recevoir avec humilité,
    En face des moissons et du travail rustique,

    La leçon que nous donne en ses graves propos
    Le laboureur, aux bras lassés, au cœur dispos,
    Sur le vieux banc, sacré comme le seuil antique.

    Albert Mérat.
     
    *******************
    Histoire  

    Même si devenir poète ne faisait pas partie de ses plans,

    son talent l’y a tout naturellement mené.

    D’ailleurs, les poètes de cette seconde moitié du 19ème

     siècle ont tous loué son savoir et son style.

    Il faut savoir que Mérat fait partie des poètes Parnassiens

    aux côtés de Théodore de Banville

    Théophile Gautier,

    Paul Verlaine,

    François Coppée,

    Arthur Rimbaud,

    José-Maria de Heredia, Stéphane Mallarmé

    ou encore Charles Baudelaire.

    Pour Arthur Rimbaud,

    Albert Mérat était l’égal de Verlaine

    et ce dernier lui a dédié  un poéme 

    ********************

     
    Partager via Gmail Pin It

    23 commentaires
  •  

     au pays des légendes

     

     Légendes BRETONNES 

     

     vous me demandez parfois des contes 

     en voici l 'un , pour vos enfants et petits enfants 

     le TEUZ   

     Le  Teuz est le bon génie de la maison 

    c'est lui qui lorsque tout la maisonnée c'est endormie

    balaye le sol , astique le mobilier 

     ou même berce le petit  enfant 

    Au petit matin losque sa besogne  est terminée 

    il à l 'habitude de   s'assoir  sur une pierre 

     à coté du foyer  de la cheminée 

    Il savoure alors,  le lait que  la  maitresse de maison 

     à déposé dans un pot à son intention 

    puis il regagne le grenier 

     ou la grange , pour dormir toute la journée .

    Une servante jalouse  , ayant laissé  la pierre 

     toute la  nuit  dans la braise

    la déposa un matin  a sa place habituelle

    lorsque le lutin voulut s 'assoir

     il se brûlat  si cruellement   les fesses 

     qu 'il déguerpit vite fait 

     et ne revint plus jamais 

    On raconte   que la maisonnée  connut de grands malheurs 

     depuis le départ du lutin 

    **********************

     

     ces Treuz  font partie du petit peuple 

     ils nous observent , ils  vivent dans les bois ,

    sous les arbres , prés des ruisseaux 

     ils vivent la nuit , et n 'aiment pas le soleil

     , fées , Trolls , korrigans , Farfadets 

     certains sont gentils , d 'autres  farceurs , d 'autres 

    chapardeurs ,  ou grincheux , mais ils ne faut pas  

    les sous estimer , parfois  vous pourrez en rencontrer 

     si vous y croyez ............

     

    Le Korrigan Amoureux de Nicolaz Le Corre

     

     

    ******************

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Pin It

    24 commentaires
  •  

    le tableau du samedi

     

     

     le tableau du samedi 

     c'est chez Notre Amie  Lady Marianne 

     pensées pour elle  , bon rétablissement 

    Le théme cette semaine est donné par  FARDOISE 

     costumes  traditionnels .

     nous disons pourquoi ,

    ce tableau nous à plut ou émut.

    **** 

     Ce théme   me plait énormement 

    j 'aime me plonger dans les traditions  de ma région 

    donc aussi dans les costumes traditionnels 

     qui par chez moi  perdurent encore un peu 

     j 'ai donc  choisit un peintre 

     qui justement  à peint  beaucoup de tableaux 

     sur le théme traditions , métiers  ,costumes de  Bretagne 

     Mathurin  Méheut   

    1852-1958 

     

     et j 'ai choisit   ces bigoudénes

     

     

     

     

     

     Pourquoi ???

     costumes typiques ,   de ce coin de  Cornouailles

    si j 'en avait eu l 'un à porter , çà aurait été celui la 

     je le trouve  moderne , et riant ..

     mais moi  ,celui de mes ancêtres

    est   des côtes d 'Armor et Léonard  

    moins brodés , avec un châle 

     et jupe plus longue , donc plus austére 

    *************************

     

     

    Parmi les artistes bretons de cette première partie du XXe siècle,

    Mathurin Méheut est certainement le plus prolifique,

    le plus polyvalent et le plus populaire.

    Certes, mais toute sa carrière est parisienne.

    Après l'enfance à Lamballe et des études à Rennes,

    il s'est installé définitivement à Paris en 1902.

    Même pendant l'occupation, quand il est professeur

    à l'école des Beaux-Arts de Rennes,

    il y réside peu. Mais le parisien qu'il est devenu

     revient souvent en Bretagne,

    à l'occasion de commandes qui l'obligent à développer

    sa documentation,

    tous les ans pendant l'été.

    Son attachement à la Bretagne est très fort.

    lieux privilégiés 

    En haute-Bretagne, ils sont moins nombreux et plus circonscrits :

    Lamballe et le Penthièvre où il reviendra quelquefois

    Dinan où il rend visite à Yvonne Jean-Haffen

    et Saint-Malo où il enquête sur les terre-neuvas

    Tréguier où sa fidélité à saint Yves l'attire au pardon

    , la Brière et le pays des paludiers de la presqu'île guérandaise.

    La Basse-Bretagne, plus haute en couleurs,

    lui est beaucoup plus familière.

    L'été, il ne se lasse pas de parcourir tout le Finistère,

    de Pont-l'Abbé à Roscoff,

    du Folgoët au Faouët.

    C'est à Roscoff que tout à commencé ;

    il y séjourne de 1910 à 1912

    , en mission d'étude au laboratoire maritime

    de la station de biologie.

    Mathurin Méheut est élu à l'Académie de marine en 1966

     et meurt à Paris le 22 févier 1926

    Il est inhumé à Paris au  cimetiére du Montparnasse 

    *************************

    ( documentation Vikipédia)

     

    le tableau du samedi

    Les Bigoudénes  de Mathurin Méheut  

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     Bonne fin de  semaine  à tous 

     je vous laisse avec  Enya 

     à lundi pour un autre article 

     

    Partager via Gmail Pin It

    37 commentaires
  •  

     Blanche lune

     Ce matin 

     elle était encore  la 

     ronde et pleine 

    au dessus de la maison voisine 

     elle restait  immobile 

     comme un bel oeil  curieux 

     je pensais quelle allait 

     se noyer dans la mer 

     

     

     

     Blanche lune

    Partager via Gmail Pin It

    33 commentaires
  •  jeudi en balade photos

     Elles se balancent dans le vent 

     les graminées 

     elles plient 

     mais ne rompent pas 

     sous les assauts  des vents d 'automne 

     

     jeudi en balade photos

     

     

     jeudi en balade photos

     

     jeudi en balade photos

     derrriére les grilles 

     c'est l 'autonme 

     

     jeudi en balade photos

     

    çà sent l 'hiver 

     fermées  jusqu 'aux  prochaines vacances 

     

     jeudi en balade photos

     

     

     jeudi en balade photos

     

     

     

     jeudi en balade photos

    Il reste encore quelques feuilles  

     

     

     jeudi en balade photos

     

     quelques petites fleurs 

     jeudi en balade photos

     

    et la couleur des pommes 

    Partager via Gmail Pin It

    29 commentaires
  •  

     

     Expressions françaises

    Je joue avec Lilou Soleil 

     aux expressions FRANCAISES  

    *************

     

     des  expressions   

     que l 'ont entend encore 

    Ou qui sont tombées dans l 'oubli

     en voici  l 'une 

     

     Ménager la chévre et le chou 

     

     Expressions françaises

    Cette expression date du XIIIe siècle,

    elle signifie ménager des intérêts contraires.

    Si une chèvre se trouve devant un chou,

    elle risque de le manger.

    Si l'on souhaite que les deux restent intacts,

    il va donc falloir les ménager,

    c'est-à-dire en prendre soin.

    *************

     je  l 'emploie  parfois 

     je la trouve  encore  pas mal ,

     elle est bien imagée 

     

     et vous ???? 

     Expressions françaises

    Partager via Gmail Pin It

    24 commentaires
  •  

    le mardi c'est un poéme

     

     

     

     

    le mardi c'est un poéme

     Défits   poésie 

    chez notre amie  Lady Marianne 

     à qui je  souhaite  de se rétablir  trés vite  

    **************

     Voici  ma trouvaille de la semaine 

     pour moi  c'est encore  la mer 

     que je cotoie tous les jours 

    ***************

    Marine  

    L’océan sonore

    Palpite sous l’œil

    De la lune en deuil

    Et palpite encore,

    Tandis qu’un éclair

    Brutal et sinistre

    Fend le ciel de bistre

    D’un long zigzag clair,

    Et que chaque lame

    En bonds convulsifs

    Le long des récifs

    Va, vient, luit et clame,

    Et qu’au firmament,

    Où l’ouragan erre,

    Rugit le tonnerre

    Formidablement.

     

    Paul Verlaine   

    *****************************

     

     

    le mardi c'est un poéme

    Partager via Gmail Pin It

    23 commentaires
  • Résultat de recherche d'images pour "bleuet et coquelicot guerre"

     

    Dans le  lagage des fleurs

      le bleuet  symboliserait

    la délicatesse et la timidité et serait 

    « le messager de tous les sentiments

    purs, naïfs ou délicats ».

    **

    Les bleuets  ainsi que les  coquelicots 

    continuaient à pousser dans la terre retournée

    par les milliers d’obus  qui labouraient

    quotidiennement les  champs de batailles

     pendant la  grande guerre seul témoignage

    de la vie qui continuait

    et la seule note colorée dans la boue des  tranchées .

    Dans le jargon militaire 

    les « Bleuets » étaient les soldats de la  classe 17

      nés en 1897fraîchement arrivés sur le champ de bataille

    du chemin des dames 

    Les jeunes recrues furent surnommées ainsi

    par les  Poilus  plus anciens,

    car elles portaient le nouvel  uniforme bleu horizon ,

    là où les vétérans arboraient encore,

    au début de la  guerre,,

    le désastreux pantalon  rouge garance 

    **

    Cette appellation peut par ailleurs

    faire penser au terme familier de « bleu »,

    désignant une personne inexpérimentée.

    Cette appellation perdura pendant toute la guerre

    parce que l’uniforme neuf

    aux couleurs encore fraîches qui équipait

    le nouvel arrivant contrastait avec les tenues 

     des vétérans 

    d 'aprés mes lectures sur le net   

     

    Résultat de recherche d'images pour "bleuet et coquelicot guerre"

     

    Partager via Gmail Pin It

    30 commentaires
  • Samedi c'est un tableau

     

     

     Le samedi nous choississons un tableau 

     pour les défits de  notre  Amie 

    LADY MARIANNE 

    selon un théme choisit 

     ou libre 

     Et nous disons pourquoi 

     il nous à plut ou émut

     Fardoise à donné  le théme cette semaine 

     ( des fleurs , des fruits , des branches )

     

     j 'ai choisit un tableau du peintre  Claude MONET

    pour son coté exotique

     changeant de  ses tableaux  peints à Giverny

     

    ************ 

    En 1884 Monet se rendit à Bordighera

    sur  cette ville  de la riviéra  Italienne 

    (frontiére Franco-Italienne)

    Il y resta presque trois mois .

     

     l 'artiste à beaucoup peint  fleurs et jardins 

    aussi  j 'ai trouvé cette toile  sympathique 

     qui change  des  jardins de  Giverny

     et  bien que  admiratrice  des oeuvres de  Monet 

     je ne connaissait pas  de lui , cette époque  exotique

     

     Histoire du tableau 

    impression de matin est une huile sur toile du peintre

     impressionniste français  Claude MONET 

    , lors de son séjour à  Bordighera 

    sur la côte ligure, entre janvier et avril 1884.

    « Je suis installé dans un pays féerique »

    écrit-il à son ami le critique  Théodore Duret 

    « Il faudrait une palette de diamants et de pierreries. »

    ******

    . Cette toile mesure 65,5 × 81,5 cm.

    Elle est conservée au  musée  Bordighera 

     

     

    Samedi c'est un tableau

     

     

     

     

     

     bonne fin de  semaine àtous 

     je vous laisse avec  les Tri-yann 

     Et un chant de  marins 

    Partager via Gmail Pin It

    30 commentaires
  •  

      ( au pays des légendes (les fées )

     

    En BRETAGNE 

     nous croyons aussi aux fées  

    Si quelques témoignages

    évoquent des fées

    laides , méchantes et de petite taille,

    ou déguisées en vieilles,

    la majorité insiste sur leur très grande beauté

    , décrivant des visions de fées

    occupées à leur lessive,

    à étendre leur linge au soleil pour le faire sécher,

    ou à filer sur leurs  rouets 

     Souvent, le linge, la laine ou le fil des fées

    sont d'une blancheur éclatante

    , une expression bretonne dit 

    « blanc comme le linge des fées »

    . Ces créatures détiendraient de fabuleux trésors

    , venant en aide aux humains de multiples façons

    (pour les fées des houles).

     de bonnes fées

    vivant dans des grottes  marines

     ( appelées de  houles ) 

     du coté  des falaises du cap Fréhel 

     (mais chut ...il ne faut pas  parler d 'Elles )

    La croyance leur prête

    de nombreuses facultés de guérison,

    ** 

    En  haute Cornouaille ,

    effleurer une fougère poussant

    au-dessus d'un ruisseau fréquenté par les fées

    guérirait des maladies de peau

    **

    .  A Saint Potan   ( côtes d 'Armor ).

     et à l'étang des forges , de  PAIMPONT 

    une fontaine  de jouvence 

     est fréquentée par une anguille-fée

    qui laisse entendre un chant mélodieux

    **

    . Le respect porté aux fontaines,

    qui ne doivent jamais être souillées,

    est propre à la Bretagne

    . De même, les paysans bretons

    ont longtemps pris garde à ne pas défricher

    ou abîmer les lieux supposés habités par des fées :

    les  chemins  des fées et les ronds des fées ,

    les  ronds  de fées ,

    ( dans lesquels elles viennent danser )

    ( parfois  se sont des ronds de  champignons )

    les terrains où pousse une plante des fées

    telle que l' aubépine 

    . Ces lieux sont réputés nuire aux récoltes

    **

     Les fées bretonnes peuvent épouser des humains

    ou même  se faire baptiser 

    mais la cérémonie

    (de même que le sel) les rend mortelles,

    ainsi que toute leur famille

    . Cependant, de nombreuses histoires évoquent

    le manque de fidélité des hommes

    qui parviennent à en épouser.

    Dans ce cas, la fée se doit de se venger

     ( d 'aprés mes lectures  et légendes  du pays  )

    ************

     

     fee017

      ( au pays des légendes (les fées )

     

     

     

    Partager via Gmail Pin It

    29 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires