• comme neige

     Comme de la neige sur les cordylines

     attendue  , des que le printemps arrive

     cette année chez moi elle est fleurie en avance  

     et en plus  une odeur suave,

     mellifère  ,elle  attire les butineurs

     elle se plait bien sur nos côtes  océaniques

     on peut la cultiver en pot   

     les miennes   (2)ont une 20 aines  d'années   au jardin

     elles sont cependant  affectées par les vents d 'est  par chez moi

     les miennes dépassent  les 10métres

     en pots elles ne poussent pas si hautes bien sur  

     

     

    comme neige  au soleil

     

     

    comme neige  au soleil

     

     

    comme neige  au soleil

     

    comme neige  au soleil

    Partager via Gmail Pin It

    30 commentaires
  • Mon Nestor  n 'est plus

     il est partit  samedi 18 mai

     à l 'âge de 18 ans et une semaine

     il à été  très courageux  ces  deniers temps

     c'est avec beaucoup de peine

     que je lui rend ce  dernier adieu  sur mon blog

     pensée  aussi pour Rififi

     

     KENAVO  NESTOR

     

    ET OUI ...

     

     

     

    Partager via Gmail Pin It

    32 commentaires
  • le tableau du samedi

     

     

     Chez Lady MARIANNE le samedi

    nous choississons un tableau

     selon un théme proposé

     ou choix libre

     et nous disons pourquoi , il nous à plut  ou émut

     j' ai choisit  le théme libre

     pour mettre à l 'honneur  cette  artiste peintre

     que j'ai découverte depuis peu ...

     Yvonne  Jan - Haffen

     

     1895-1993 à 98 ans

     Artiste peintre , graveuse ,

    céramiste , décoratrice, dessinatrice . 

     Pourquoi mon choix ??

     parce  qu 'elle à peint beaucoup sur la Bretagne

    parce que c'est une  femme

     et il n 'y en à pas beaucoup , qui ont  peint

    des paysages , scénes  ,  Bretons,

     parce que j 'aime son style de peinture

    proche de celui de MATHURIN   MEHEUT

     que j 'admire

     et  aussi  le fait que l 'on peut visiter sa maison musée à Dinan

    (  côtes D 'Armor)

    ********************* 

     

     

     

    Née dans une famille originaire de l'Est de la France,

    elle voit le jour dans le 9e arrondissement de Paris.

    Passionnée de peinture dès l'enfance,

    Yvonne Jean-Haffen suit les cours d'une école privée

    et fréquente l'Académie de la Grande Chaumière.

    Puis élève d'Auguste Leroux,

    elle participe au Salon des artistes français de 1924 et 1925.

    En 1925, elle rencontre Mathurin Meheut  

    dont elle devient l’élève, la collaboratrice et l'amie.

    Ce dernier lui fait découvrir la Bretagne

     et, dès l’année suivante, elle s'y rend avec son mari

    pour peindre sur le motif à ErquyDoëlan et Ouessant.

    Elle découvre les pardons, les travaux de mer et de terre.

    Elle participera en sa compagnie

    à la décoration du paquebot  Ile de France

    En 1987, la Grande Vigne,

    son jardin, le mobilier,

    et les  fonds d'œuvres sont donnés à la Ville de Dinan 

    conjointement par Yvonne Jean-Haffen et son neveu.

    La maison est ouverte à la visite depuis 1993

    et chaque année se tient une exposition d'œuvres

    d'Yvonne Jean-Haffen.

     

     

     Jolies Plougastel le pays des fraises

    qui sentent la mer

     chaque  jeudis  en  mai

     j' ai le plaisir de  trouver des fraises de  PLOUGASTEL

     sur le marché  de mon village

     je fait aussi un clin d 'œil  à la cultivatrice

    *********

     

     

     

    Bonne fin de  semaine à vous tous qui passez

     je vous dit à lundi

     

    @  kénavo

     

    Partager via Gmail Pin It

    19 commentaires
  •  

    une légende  du pays

     

     

    Le Korrigan et le Bossu 

    On raconte qu'un jour, un bossu vint à passer près d'une clairière.

    Il aperçut des korrigans qui s'amusaient à chanter :


    - Lundi, mardi, mercredi, ... lundi, mardi, mercredi ...


    - Ben alors, les korrigans, elle est pas finie, votre chanson ?

    moi je peux vous donner la suite ! se moqua gentiment notre bossu.
    - Attention, dirent les korrigans,

    si ce que tu nous promets n'est pas à la hauteur de nos souhaits,

    tu seras sévèrement puni de ton audace !
    Et le bossu de chantonner :


    - Lundi, mardi, mercredi, jeudi, vendredi et samedi,

    et puis le dimanche aussi et voilà la s'maine est finie !


    - Hourra ! crièrent les korrigans tellement ils étaient contents !

    Notre chanson est plus longue à présent !

    Dis-nous c' que tu souhaites : argent, beauté ?


    -Ben, si vous pouvez, j'aimerai bien

    me séparer de ma bosse.


    Sitôt dit, voilà les korrigans qui s'emparent du bossu,

    et le jettent dans un trou.

    Quand il réapparaît,

    le voilà tout droit, notre bossu ! Tout beau !
    Souvent, les intrépides ont moins de chance.

    Quiconque essaie d'entrer dans la ronde des korrigans

    se voit piégé toute la nuit jusqu'à épuisement.

    Ce sont des êtres facétieux

    qui peuvent se révéler dangereux

     
    "Vengeance de lutin,

    on n'en voit pas la fin"     dit le proverbe.

    ****************

    une légende  du pays

     

    Partager via Gmail Pin It

    21 commentaires
  • Vrac du jeudi

     les superbes rhodos blancs

     

    Vrac photos  du jeudi

     

    Vrac photos  du jeudi

     

     sur  le talus  ancolie

    Vrac photos  du jeudi

     

    Vrac photos  du jeudi

     Figaro  au jardin

     

    Vrac photos  du jeudi

     

     

    Vrac photos  du jeudi

     décors de jardin   ( fête des plantes )

     

    Vrac photos  du jeudi

    Vrac photos  du jeudi

     

    Vrac photos  du jeudi

     et ma derniére quiche 

    Partager via Gmail Pin It

    22 commentaires
  •  expressions du mercredi

     

    Une expressions Française

     pour jouer avec Lilou Soleil   

     

     être une poule mouillée

     

     

    ''C'est une poule mouillée''

    se dit d'une personne timide, faible, peureuse,

    incapable de montrer la moindre énergie,

    parce qu'une poule, lorsqu'elle a été surprise par la pluie,

    se tient à l'écart, sans remuer, comme dans une espèce de honte et d'abattement. 
    Il en est de même de la plupart des oiseaux,

    car ils ne peuvent guère voler dès que les barbes de leurs pennes ont été mouillées. 

    La date d'apparition de cette locution n'est pas déterminée de manière exacte,

    mais elle est attestée en 1680 puisqu'on la retrouve

    dans le ''Dictionnaire français contenant les mots et les choses''

    de Pierre Richelet sous cette forme :

    ''Faire la poule mouillée'',

    c'est-à-dire manquer de coeur et de hardiesse. N'avoir point de courage.

     

     expressions du mercredi

    ( ont posées pour l 'article 
    Cocotte et Blakie )
     COCOTTE ? ET bLAKIE

     

     

     

    Partager via Gmail Pin It

    21 commentaires
  • mardi le poéme

    mardi le poéme

    Le mardi c'est le  choix d'un poéme

     chez Lady MARIANNE

     cette semaine

     je choisit le théme

     la riviére , l 'eau

    ou libre

    *******************

    La riviére

    De   Robert DESNOS 

    Robert Desnos est un poète français,

    né le 4 juillet 1900 à Paris

    et mort du typhus le 8 juin 1945

    au camp de concentration de Theresienstadt,

    en Tchécoslovaquie

    à peine libéré du joug de l’Allemagne nazie.

    Autodidacte et rêvant de poésie,

    Robert Desnos est introduit vers 1920

    dans les milieux littéraires moderniste

     recueil contrée  

     

     

    D’un bord à l’autre bord j’ai passé la rivière,
    Suivant à pied le pont qui la franchit d’un jet
    Et mêle dans les eaux son ombre et son reflet
    Au fil bleui par le savon des lavandières.

    J’ai marché dans le gué qui chante à sa manière.
    Étoiles et cailloux sous mes pas le jonchaient.
    J’allais vers le gazon, j’allais vers la forêt
    Où le vent frissonnait dans sa robe légère.

    J’ai nagé. J’ai passé, mieux vêtu par cette eau
    Que par ma propre chair et par ma propre peau.
    C’était hier. Déjà l’aube et le ciel s’épousent.

    Et voici que mes yeux et mon corps sont pesants,
    Il fait clair et j’ai soif et je cherche à présent
    La fontaine qui chante au cœur d’une pelouse.

    ***************************************************************

     

     

     
     

     

    mardi le poéme

    Fontaine ST Jean

     bourg de La  Feuillee 29n 

    Partager via Gmail Pin It

    19 commentaires
  •  MAI

     

     MAI

     MAI EN VERT

    Mai sort son habit vert

     la végétation  salue le soleil

     qui enfin  nous réchauffe    

    chacune des  plantes  et des fleurs

     en veut sa part

     et c'est  une explosion   d 'odeurs et de couleurs

     

    *********************

     

     MAI EN VERT

     

     

    Partager via Gmail Pin It

    26 commentaires
  •  

     le tableau du samedi

     le samedi  nous choisissons un tableau

     chez Notre amie Lady Marianne

     Et nous disons pourquoi , il nous à plut ou émut

     Lady Marianne à choisit comme théme

     

     malade , au chevet du malade ,  hopital  

     

     

    Gustave Courbet ,L'homme blessé,© RMN-Grand Palais (Musée d'Orsay) / DR

     voici mon choix 

     de Gustave Coubet  (1819-1877)

    l' homme blessé

     ( musée D 'Orsay )

    Photo du net  je ne sait si

     j 'ai le droit

    de la mettre sur mon blog

     au cas ou...

    je l 'enléverais 

    avec mes excuses 

    *****

     

     Je l' ai choisit  pour le théme proposé 

     parce que je trouve que c'est un trés beau tableau 

     l' homme  doit être convalescent 

     il se repose  calmement ...

    *****

    Courbet  peintre illustre 

    Le peintre est né à Ornans en 1819 de parents agriculteurs.

    Il fit des études d'art à Ornans, puis à Besançon,

    mais n'était pas considéré comme très doué.

    Il part à Paris à 20 ans afin de suivre des études de droit :

    c'est là qu'il découvre réellement le monde de la peinture,

    grâce à des visites aux grands musées parisiens.


    Les premières oeuvres de Courbet datent de 1841,

    et étaient essentiellement des autoportraits,

    exposés à Paris. Mais les premiers vrais chefs d'oeuvre

    du peintre ont été réalisés à Ornans,

    où Courbet revient en 1849

    . C'est en effet dans sa ville natale que son style réaliste

    se développe, inspiré

    par la vie rurale de la campagne franc-comtoise.


    L'Enterrement à Ornans sera le premier scandale de Courbet,

    suivit par les Baigneuses en 1853.

    Cette représentation d'une femme nue, pas idéalisée,

    choqua énormément.

    D'autres tableaux célèbrant la femme suivirent,

    le plus célèbre étant L'origine du monde en 1866

     

    ********************************

     

    Bonne fin de  semaine à tous 

     à lundi pour un autre article 

     

    @ kénavo  

     et une petite vidéo    

     pour  voir la Bretagne 

     

    Partager via Gmail Pin It

    31 commentaires
  •  

    Le matin au réveil

     plaisir de gréve   

     le soleil se léve , et dore déjà  le sable

     il n 'y à pas un bruit , 

     que celui   du clapot

     même les goélands,   

     n 'ont pas encore  abordés la plage

     ils dorment sur  les ilots

     et moi , je n 'ai pas mis les pieds dans l 'eau

     pourtant en mai    

     fait ce qu 'il te plait

    ******************** 

     

    **********

     

     

     

    Partager via Gmail Pin It

    25 commentaires