•  mercredi expressions

    ( Henvic 29N place du village  )

     

     

    Une querelle de clocher

    *****

     Dans la plus part des représentations

    de la campagne Française

    on ne peut échapper à l 'image

    du coquet petit village , aux maisons regroupées

    autour du clocher de l 'église , embléme  , des villages

     

     mercredi expressions

    (Locquenolé  et son clocher  29N) 

     

     

    Et comme, pendant longtemps, l'église

     

    a été un des points centraux de la vie d'un village,

    c'est ce monument symbole qui,

    depuis le milieu du XIXe siècle,

    sert à qualifier les querelles ou des rivalités

    à portée uniquement locale,

    souvent sans intérêt voire idiotes,

    soit parce qu'elles le sont réellement

    soit parce qu'on veut faire croire

    qu'elles n'ont qu'un impact réduit.

    On parle aussi d'esprit de clocher

    (locution à peine antérieure à la nôtre)

    ou d'intérêts de clochers )

    *********

     mercredi expressions

    Taulé  29N le  vieux clocher  

     

     mercredi expressions

    Celui de mon village

     j 'adore les clochers  

     

    Partager via Gmail Pin It

    26 commentaires
  • Mardi  c'est poésie

    Le mardi c'est un poéme

     par nous choisit

     chez  L 'amie  Lady Marianne

     le thème proposé  par Colette  du Québec

    est l 'ivresse , ou  sujet libre

     je choisit  L 'ivresse

    avec un poéme de  Tristan Corbiére

    Mardi  c'est poésie c'est   Roscoff

     

    ************************

    La cigale  et le poéte

     Tristan Corbiére 

    Le poéte  ayant chanté

    déchanté

    vit sa Muse. presque bue .

    rouler en bas de sa nue

    de cartons sur des  lambeaux?

    de papiers et d 'oripeaux .

    Il alla collé sa mine

    aux carreaux de sa voisine

    pour lui peindre  ses regrets

    D'avoir  fait :oh pas exprès !

    son honteux monstre de livre !...

    Mais vous étiez donc  bien ivre ?

    -ivre de vous !...est -ce mal ?

    -écrivain public banal

    qui pouvait si bien le dire ...

    et si bien ne pas l 'écrire

    j 'y pensais en revenant

    On n 'est pas parfait, Marcelle ...

    -Oh !c'est tout comme dit -Elle

    Et si vous chantiez,  maintenant !

     Tristan Corbière  les amours jaunes 1873

    ******

     Quelques mots sur ce poéte

     

    Édouard-Joachim Corbière, dit Tristan Corbière, né le 18 juillet 1845

    au manoir de Coat-Congar à Morlaix (Finistère)

    et mort le 1er mars 1875 à Morlaix, est un poète français.

    Il est né de l’union d’Édouard Corbière et d’Angélique Aspasie Puyo

    que 33 ans séparent : à sa naissance, son père est âgé de 52 ans, et sa mère de 19.

    Après une enfance passée sans histoire dans le manoir du Launay,

    Tristan est envoyé à l’âge de 14 ans en pension au lycée impérial de Saint-Brieuc.

    C’est à cette époque qu’il commence à souffrir du rhumatisme articulaire

    qui lui gâchera l’existence et qui aura raison de lui. Son état de santé s’aggravant,

    il doit quitter Saint-Brieuc l’année suivante pour rejoindre son oncle médecin établi à Nantes.

    Il entre au lycée de Nantes en qualité d’externe.

    Deux ans plus tard, son état de santé l’oblige à cesser ses études.

    Commence alors une vie de marginal ;

    il voyage dans le sud de la France, où il lit les œuvres de Hugo, de Baudelaire, de Musset.

    Il s’installe ensuite à Roscoff, en Bretagne, dans une maison que possèdent ses parents.

    Les habitants du village le surnomment l’« Ankou », c’est-à-dire le spectre de la mort,

    en raison de sa maigreur et de son allure disloquée.

    Il aime prendre la mer sur son bateau, « Le Négrier »

    (titre du plus célèbre roman de son père) Edouard  Corbiére

    et se livre à quelques excentricités.

    Il s’amuse un jour à se déguiser en forçat,

    en femme ou en mendiant,

    l’autre à se raser les sourcils ou bien encore, alors qu’il est en visite à Rome,

    à traîner un porc en laisse déguisé en évêque lors du carnaval auquel assiste le pape.

    C’est ainsi que s’écoulent ses jours,

    jusqu’à sa rencontre avec une petite actrice parisienne

    que Corbière se plaît à appeler Marcelle, de son vrai nom Armida Josefina Cuchiani ;

    elle devient sa muse.

    Délaissant son prénom d’état-civil, Édouard-Joachim,

    pour prendre celui, plus évocateur,

    de Tristan (pour TRISTE EN CORPS BIÈRE),

    il fait paraître à compte d’auteur en 1873 son unique recueil de poèmes,

    « Les Amours jaunes », qui passe inaperçu. Corbière, qui ne connut aucun succès de son vivant,

    sera révélé de manière posthume par Verlaine

     A Morlaix , il y à un lycée Tristan Corbiére ,

    et l 'ancienne  bibliothèque  porte le nom   ( les amours jaunes )

    il y à toujours le manoir ou il est né    

    à Roscoff c'est une Figure ..

    un timbre poste  à son honneur

     photo du net  

     

     

     

    Partager via Gmail Pin It

    24 commentaires
  •  

     nos plantes

     

    D après un article

     de Sybille DE-LA-ROQUE  

     

    Des chercheurs américains sont parvenus à faire briller du cresson.

    Cette expérience inédite montre que peut-être,

    très bientôt, les végétaux pourront diffuser de la lumière.

    Une enzyme permet d’activer le processus de bioluminescence

    Et si, demain, votre plante verte vous servait de lampe de bureau ?

    C’est le projet un peu fou dont rêve une équipe

    d’ingénieurs du Massachussetts

    Institute of Technology, aux États-Unis.

    Ces scientifiques viennent d’apporter la preuve selon laquelle nos plantes

    et nos arbres peuvent fabriquer de la lumière,

    presque naturellement.

    Pour réaliser cet exploit, les auteurs de cette étude

    ont utilisé une enzyme,

    la luciférase, qu’ils ont injectée dans la plante.

    Cette dernière, comme chez les lucioles, active une molécule,

    la luciférine, qui fait tout simplement briller la plante.

    C’est le principe de la bioluminescence.

    L’expérience a, pour le moment,

    été menée sur des feuilles de cresson,

    mais est déjà très prometteuse.

     nos plantes

    Les arbres serviront-ils un jour de lampadaires ?

    Les recherches devront être poursuivies

    car c’est une lumière très faible

    qu’ont réussi à produire les ingénieurs.

    Et surtout, une lumière périssable puisque celle-ci ne peut,

    pour le moment, durer que quelques heures.

    La recherche continue et les auteurs de cette étude

    sont confiants dans l’aboutissement de leur projet.

    Ils espèrent même qu’un jour,

    les arbres pourront également être utilisés

    comme source de lumière,

    ce qui représenterait une formidable économie d’énergie.

     

     nos plantes

     
     
    Partager via Gmail Pin It

    31 commentaires
  • Le tableau du samedi

    Le samedi  c'est un tableau

     chez Lady Marianne

     le théme  cette semaine  est la mer déchainnée

    choix de   Béjar  Passion

     ou sujet libre

     

    Le tableau du samedi

     

     

     

     

     

    Voici mes choix

      du peintre Anglais Joseph  Turner  

     un de mes peintres préférés

     et j 'aime ce genre de regards   sur la mer

     qui est   plus belle quand elle est  mouvante ,

    qui nous parle , de  tempête ,   de récifs  , et d 'embruns

     la mer  dans  toute sa beauté  et sa cruauté

     

    ************** 

     

     

     

    Joseph Mallord William Turner est un peintre,

    aquarelliste et graveur britannique,

    né le 23 avril 1775 à Londres

    et mort le 19 décembre 1851 à Chelsea.

    Dès l'âge de douze ans, il vend ses dessins et ses aquarelles.

    Ayant fait des études sommaires, il est peu érudit

    mais a une personnalité originale,

    alternativement sociable ou sauvage

    et se dévoile avec parcimonie.

    Quelques vers tirés de poèmes qu'il écrivait en secret

    accompagnaient parfois les toiles qu'il exposait.

    Mais ce n'est pas au travers des mots qu'il se révélait.

    La vérité est que Turner,

    toute sa vie, fut véritablement obnubilé par sa passion pour la peinture,

    totalement possédé par son génie.

    Elu dès 1802 titulaire de la Royal Academy,

    il resta toute sa vie un travailleur acharné et,

    dit-on, âpre au gain.

    Voyageur infatigable et curieux,

    Turner a peint avec un égal bonheur des milliers de paysages différents

    auxquels il attribuait toujours un titre précis.

    Initialement de la veine romantique anglaise,

    son œuvre est marquée par une recherche novatrice audacieuse

    qui fera considérer celui que l'on surnomme

    le « peintre de la lumière » comme un précurseur de l'impressionnisme. 

     

     

     

    Résultat de recherche d'images pour "turner tableaux marine"

     

     

    Bonne fin de  semaine à tous

     je  vous dit à lundi

     je vous laisse avec  Hugues Auffray

     

     Kenavo   hiss et ho ...... 

     

     

     

     

    Partager via Gmail Pin It

    32 commentaires
  • c'est ma priére

     

     

     

    Pater Noster 

     

     Notre Père  qui êtes aux cieux  restez-y

     et nous , nous resterons  sur la terre

     

     

    qui est quelques    fois si jolie

    Avec  ses mystères de  New-York

    et puis ses mystères de Paris  

    qui valent bien celui   de la trinité  

     

    Avec son petit canal de l'Ourcq

    sa grande muraille de  Chine

     Sa rivière de MORLAIX

     

     

    Ses bêtises de  Cambrai

    Avec son océan Pacifique

     

     

    Et ses deux bassins  aux Tuileries

    Avec ses bons enfants et ses mauvais sujets

     

    Avec toutes les merveilles du monde

     

     

    Qui sont là

     Simplement sur terre .......

     

    c'est ma priére

     

     

     Jacques Prévert  (  paroles )

     

    ***********************

     

     

    c'est ma priére

     

     

     

    Partager via Gmail Pin It

    32 commentaires
  •  le jeudi des animaux

    Madame   Blackie  était trés fiére de   sa couvée  

     le jeudi des animaux

     

     Celle de Monsieur Seguin ???

     le jeudi des animaux

     Hi-   et  Han...

     le jeudi des animaux

     

     prêt pour le concours

     le jeudi des animaux sympas

     le jeudi des animaux sympas

     C 'est moi le plus beau  à poils

    Partager via Gmail Pin It

    29 commentaires
  •  Expressions   Françaises

     

     

     TIRER  A   BOULETS  ROUGES

     

    Expression imagée qui fait référence

    aux boulets rougis par le feu

    utilisés pour incendier les navires ennemis

    lors des batailles navales  

    Au fil du temps

    elle à pris le sens de critiquer quelqu 'un avec véhémence  

    *******************

     

    pourquoi dit t-on

     reprendre du poil de la bête ???

     

    On dit ''reprendre du poil de la bête''

    quand on va mieux après une maladie ou une perte d'énergie. 
    A l'origine, cette  expression  avait un sens plus restreint,

    puisqu'elle voulait dire ''

    chercher le remède dans ce qui a causé le mal''

    ou ''chasser le mal par le mal'',

    venu de la croyance répandue

    que les poils de la bête qui venait de mordre

    permettaient de guérir la plaie

     Expressions   Françaises

     

    Partager via Gmail Pin It

    29 commentaires
  •   Poésie du mardi

    Mardi   c'est  jour de poésie

     chez l'amie Lady MARIANNE 

    LA POESIE DU MARDI CHEZ LADY MARIANNE - SOLEIL OU LIBRE

     

     Cette semaine , le choix de  Tortue ou libre

     La Campagne   

    ******************* 

     

    Crépuscule rustique

     

      Charles  Nérée- Beauchemin 
    1850-1931  
     poéte canadien
     né à Yamachiche au Québec
    ******************  

      Poésie du mardi

     

    La profondeur du ciel occidental s’est teinte
    D’un jaune paille mûre et feuillage rouillé,
    Et, tant que la lueur claire n’est pas éteinte,
    Le regard qui se lève est tout émerveillé.

    Les nuances d’or clair semblent toutes nouvelles.
    Le champ céleste ondule et se creuse en sillons,
    Comme un chaume, où reluit le safran des javelles
    Qu’une brise éparpille, et roule en gerbillons.

    Chargé des meules d’ambre, où luit, par intervalle,
    Le reflet des rayons amortis du soleil,
    Le nuage, d’espace en espace, dévale,
    Traîne, s’enfonce, plonge à l’horizon vermeil.

    Mais l’ombre, lentement, traverse la campagne,
    Et glisse, à vol léger, au fond des plaines d’or.
    Septembre, glorieux, derrière la montagne,
    A roulé, pour la nuit, le char de Messidor.

    Nérée Beauchemin

     

      Poésie du mardi

    Partager via Gmail Pin It

    30 commentaires
  •  au pays des légendes  (Bretagne )

    Lu sur le livre   les mystères du Finistére

     de  Thierry Gigourel  

    **************

    Les femmes cygnes   d ' Ouessant

     

     

     Pipi était allé faire paître ses petis moutons bruns

    aux pattes et à la tête noire, il rêvait sur l 'herbe 

     

     au pays des légendes  (Bretagne )

     

    et regardait les nuages , lorsqu 'il vit passer dans le ciel trois cygnes

     de belle prestance, à l 'envergure  impressionnante  .

     

    quelques instants plus tard il les vit piquer vers  l 'étang  au bord duquel  , il menait ses bêtes

    en rampant  parmi les herbes, il s 'approchat des volatiles

     et vit avec surprise  trois belles jeunes filles , nues

    qui s"ébattaient dans l 'eau , son regard  fut attiré aussi

     par les vêtures de  plumes  laissées  sur la berge

    il resta à les regarder , mais quand il voulut  s'en approcher

    pour leur souhaiter la bienvenue sur  son ile ,

     elles se revêtirent de leurs  plumes blanches  

     et s 'envolèrent , sous la forme  de cygnes

    Rentré dans sa masure  , frappé  encore de stupeur

    il s'assit devant son feu de  tourbe et de bouse , il ne put  

    que raconter son histoire à sa mam-gozh avec qui il vivait

    Celle- ci lui dit qu 'il n 'avait pas rêver , et lui raconta  l 'histoire . 

     ( Ecoute moi Pipi ) ce sont des femmes cygnes ,du temps  de mes aieux

    on en voyaient beaucoup sur l 'ile , bien avant que  les saints y viennent apporter

    la paroles du Christ  

    Elles sont parties ,  ainsi que les fées,

    car elles n 'aiment pas la nouvelle religion ,

    dans  les temps  ,un pâtre les  vit aussi de la  même maniére  que toi et

    au même endroit, et il les à suivit dans le royaume de leur pére

    car ces femmes cygnes sont des princesses , elles vivent au nord ouest du monde

    dans un palais de cristal , au milieu des nuages

     ce pâtre vécut avec  elles , mais   nostalgique   

     de  Ouessant son pays aimé , il revint chez nous

     et c'est ainsi que à la veillée il racontait son histoire , et que nous la connaissons

     je voudrais te garder petit  , mais pars avec elles , car tu ne connaitra plus la paix

     tu es sous leurs charme   ..... 

     attend que ces cygnes reviennent , cache toi dans les herbes sans faire de bruit 

    et quand elles irons se baigner , revêt l 'une de leurs  parures de plumes

     et n 'accepte de la rendre à sa propriétaire,  que si elle accepte de  te prendre avec elle

    et fait toi épouser  au royaume de leur Pére ..

    Le lendemain  Pipi partit avec ses moutons  vers l 'étang

     et fit ce que sa Mamm-gozh  ( grand mère ) lui  avait dit 

     quand  il les entendirent  arriver  il se cacha  

     et tandis quelles se baignaient

     il choisit la parure de plumes de celle  qu' il préférait, la plus jeune  

     et s'en vêtit  , tout se passa comme  la vieille lui avait dit

     et il se retrouva  dans le palais  des   femmes cygnes

     ou il vécu avec  sa préférée ,

    mais jalousé par  ses sœurs  qui exigèrent de lui

    qu' il  les honorat aussi , Pipi en bon terrien  monogame  ne voulut pas 'y prêter

     et  un jour décida de quitter ce lieu magique

     

    il monta sur le dos  de sa femme cygne et revint   à son ile  d ' Ouessant

     Sur l 'ile la  princesse  fut baptisée , car elle était  paienne

     ils eurent plusieurs enfants  , mais ceux -ci furent enlevés

     par les Morgans , petits êtres aquatiques  très beaux , mais voleurs  

     qui vivent aussi dans les parages de l 'ile  , sous  la mer   ceux la

    ******************** 

     au pays des légendes  (Bretagne )

     

     

     

     

     

     

     au pays des légendes  (Bretagne )

     

     

    Partager via Gmail Pin It

    31 commentaires
  • le tableau du samedi

    Le tableau  du samedi

     chez Lady MARIANNE

     Le sujet  est choisi par Bégar passion

     la mer déchainnée

     

    **************

     

     voici  le tableau que j 'aime

     une peinture de  Henri Moret  

    1856  1913  

     mouvement école de Pontaven 

    ********

     

    « Fasciné par la mer,   Moret

    a utilisé des couleurs profondes et des coups de pinceau énergiques

    pour capturer sa violence et la puissance,

    en correspondance avec la force inébranlable des affleurements de granit.

    En combinant l'esthétique de la simplicité d'inspiration japonaise

    avec la technique impressionniste,

    Moret a créé un mélange magique de composition simple

    et de couleurs captivantes. »

    (Source  le net ) 

     

     pour moi il évoque  bien

     la mer  toujours déchainnée  à Ouessant

     ( ile du nord Finistére )

     

     il est intitulé  soirée à Ouessant 

     Une ile  et ses parages 

     qui  ont  inspirés  beaucoup de peintres 

     

     

    Un autre tableau  bateau de  sauvetage   ( Audierne )

     

     

     

     

    Bonne fin de  semaine  à tous 

     je vous  laisse  avec les tri YANN 

     la mer est immense 

     

     

    paroles de la chanson 

    en Français 

     

    La mer est immense, je ne peux la traverser
    Je n'ai pas d'ailes pour la survoler 
    Préparez moi un bateau pour deux 

    Nous ramerons mon amour et moi 

    Navire je vois qui fend les flots
    Chargé ras bord et je ne sais
    Si cet amour que j'ai en moi
    Dans les abîmes m'entraînera

    Contre un jeune chêne je me suis appuyé
    Pensant qu'il pouvait résister
    Mais hélas il a plié
    Comme mon amour il s'est brisé

    Dans un buisson j'ai posé ma main
    Croyant tendre fleur y trouver
    Mes doigts aux épines j'ai blessé
    La tendre fleur fait tomber

    L'amour est joie, l'amour est beauté
    Ainsi les fleurs en leur matin
    Mais l'amour passe et disparaît
    Comme de la fleur, rosée d'été
     
    ****************
     
    A lundi  kénavo

     

     

    Partager via Gmail Pin It

    34 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique