• mardi poésie

    mardi  poésie

     Mardi c'est le  jour de choisir  une poésie 

     chez  Lady MARIANNE 

     je suis toujours  sur le théme  de l 'été 

     

    *******************

     

    ETE

     

     

    Durant les longs étés,

    quand la terre altérée
    Semble se soulever, blanchie et déchirée,
    Pour chercher vainement

    un souffle de fraîcheur
    Qui soulage en passant son inquiète ardeur;

     

    mardi  poésie


    Quand la moisson jaunie, éparse, échevelée,
    Se penche tristement sur sa tige brûlée,
    Qu’il est doux, sur ces champs tout à coup suspendu,
    De voir poindre et grandir

    le nuage attendu !


    Qu’il est doux, sous les flots de sa tiède rosée
    De voir se ranimer la nature embrasée,
    Et de sentir la vie, arrêtée un moment,
    Rentrer dans chaque feuille avec frémissement !
    Dans ces vallons étroits,

    profonds, et solitaires,
    Où plonge un jour douteux pesant, plein de mystères ;


    Où l’ombre des sapins couvre les champs pâlis,
    Loin de l’air et du ciel terrains ensevelis;


    Qu’il est doux, au milieu de la sombre journée,
    De voir éclore enfin une heure fortunée,


    De voir l’astre de feu,

    que le mont veut cacher,
    S’élevant glorieux, dominer le rocher !
    Ouvrant sa gerbe d’or sur ce côté du monde,


    De ses jets lumineux il l’échauffé et l’inonde,
    Et l’aride vallon, semé de mille fleurs,
    Resplendira bientôt de divines couleurs!

     

    Ondine Valmore, 1851, 

    Cahiers (Gallica)

     

     

     

    Prénommée Marceline Junie Hyacinthe, dite Ondine,

    elle fut la fille de Marceline Desbordes-Valmore

     et de François Prosper Lanchantin, dit Valmore,

    2.11.1821-12.3.1853  

     DCD à 31 ans 

     

    mardi  poésie

     

    « Rêverie matinale Expression de la semaine »
    Partager via Gmail Pin It

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    20
    Mardi 16 Juillet à 22:25
    colettedc

    Un magnifique choix, Monica et que de belles photos ! Bonne toute fin de soirée ! Bises♥

    19
    Mo
    Mardi 16 Juillet à 20:32
    Mo

    Bonsoir Monica,

    elle est très bien choisie, ta poésie,et tes photos l'illustrent à merveille!

    Kenavo

    Mo

     

    18
    Mardi 16 Juillet à 19:20

    Bonjour Monica.

    Le temps des moissons a beaucoup inspiré les poètes mais nous, avec la chaleur, nous n'allons pas admirer les vagues du vent sur les champs de céréales !

    Nous nous préparons au retour de la canicule et bougeons un minimum.

    Bonne soirée.

    Gilbert

    17
    Mardi 16 Juillet à 18:33

    Salut,

    J'ai bien aimé le texte.
    Le temps est au beau fixe.
    J'espère que ca va durer mais sans canicule.
    Bonne journée

    16
    Mardi 16 Juillet à 17:55

    C'est joli et les photos ensoleillées aussi. J'ai peur que nous ayons à payer toute cette sécheresse à l'automne et là nous n'aurons plus que nos yeux pour pleurer si les rivières débordent. Ca me fait un peu peur ce retour de bâton. On verra bien.

    Bises

    15
    Mardi 16 Juillet à 16:49
    LADY MARIANNE

    un très beau poème et la senteur de tes roses-
    que du bonheur-
    bisous-

    14
    Mardi 16 Juillet à 13:46
    renee

    j'aime beaucoup ce poème est ces clichés qui accompagne. Bises amicales

    13
    Mardi 16 Juillet à 13:38
    Un superbe poème Monica. Bises et bon mardi
    12
    Mardi 16 Juillet à 12:00

    Coucou

    magnifique chèvrefeuille, quelle belle couleur.

    La terre est de plus en plus sèche, la nature souffre.

    Bisous

    11
    Mardi 16 Juillet à 11:35
    Josette

    j'aime beaucoup... et ton chèvrefeuille...embaume !

    10
    Mardi 16 Juillet à 10:30

    Bonne journée.

    9
    Mardi 16 Juillet à 08:50

    Je connaissais la mère et je découvre chez toi Ondine , la fille. Un bien beau poème de la terre assoiffée qui implore le nuage ! Tellement de circonstance en ce moment ! Ton chèvrefeuille est magnifique !  Merci pour ce beau billet estival  Monica  Bon mardi  Bises

    8
    Mardi 16 Juillet à 08:13

    Un hymne à l'été qui révèle un grand amour de la vie et très émouvant lorsqu'on apprend que son auteur est morte à 31 ans !

    J'imagine le parfum de ton splendide chèvrefeuille !

    Bises .

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    7
    Mardi 16 Juillet à 08:03

    Un très beau texte et une poésie de fort belle qualité.

    Belle fleur de chèvre feuille.Elles embaument en ce moment !

    Bonne journée.

    6
    Mardi 16 Juillet à 07:58

    Joli poème

    JP

    5
    Mardi 16 Juillet à 07:54

    Coucou Monica

    Digne fille de sa mère, Ondine a reçu d'elle le don de l'écriture et des poèmes!

    Celui-ci est vraiment doux à lire, c'est une ariste qui parle!

    Quant à tes fleurs elles sont aussi belles que le poème et illustrent magnifiquement celui-ci!

    Bonne journée ma chère bretonne

    Bises

    Gigi

    4
    Mardi 16 Juillet à 07:44

    Très beau ce poème ! Et magnifique cette fleur ... Bises et bonne journée.

    3
    Mardi 16 Juillet à 06:57

    Hello Monica

    Et bien voila, une page se tourne pour ma fille et mon gendre. Ils ont vendu leur bateau...

    On a du y aller soso et moi deux fois en 7 ans je crois. Pas trop mon truc. Je n'ai pas le pied marin meme si je suis né au bord de mer. Ma passion, c'est la montagne..

    Toujours de belles fleurs chez toi. Les miennes souffrent tres fort depuis juin..

    Bon Mardi

    bizz

    Pat

    2
    Mardi 16 Juillet à 06:32

    Il  est  vrai  que  plus  d' un  champs   et   de jardin est  dans  l' attente  d' une ondée bienfaitrice !

     Merci   pour tes  jolies photos   de roses  et chèvre-feuille

     Passe   une bonne  journée

     Bisous

    1
    Mardi 16 Juillet à 02:01
    Bonjour Monica fort jolie fleur Passe une très bonne journée Avec amitiés René
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :