• contes et légendes ( automne )

     De  bon matin un curé se prépare pour aller au marché ;

     

     

    il enfourche sa mule et le voilà parti pour la ville.

    On est en septembre et les haies sont noires de belles mûres.

    Messire curé lit son bréviaire distraitement,

    attiré qu’il est par les fruits sauvages et probablement sucrés à souhait.

    Il emprunte sur quelques mètres un chemin creux bordant la route

    pour satisfaire sa gourmandise.

     

     contes et légendes  ( automne )

     

    - Ciel je n’ai jamais vu de mûres si belles.

    Sa mule arrêtée devant un buisson,

    il se pique en voulant cueillir les plus belles

    qui sont aussi les plus inaccessibles.

    Alors il monte sur sa selle et se régale goulument.

    Une fois rassasié, il regarde sa mule dont il admire l’immobilité.

    - Dieu, se dit-il si quelqu’un criait : hue !

    Il avait pensé tout haut.

    Sa bête part brusquement et le bon curé s’écrase dans les épines.

    Il s’empêtre dans le fourré pendant que sa monture

    regagne au petit trot son écurie.
    Lorsque la mule arrive à la cure,

    la servante croît le curé mort et se lamente.
    Elle part en hâte pour le marché

    et passant près du buisson tortionnaire

    elle entend les appels du pauvre curé.

    - Au secours, je suis ici ! Aie ! Aie ! Que je souffre. J’ai le dos tout en sang.

    - Oh ! Messire curé, qui vous a mis dans cet état là ?

    - Ah ! Ma bonne servante !

    C’est le péché ! Ce matin en passant par ici,

    j’allais lisant mon bréviaire, quand des mûres m’ont tentées.

    Voyez ce qui m’est arrivé. Le buisson m’a agrippé.
    - Aidez - moi à m’en sortir.

    Ah ! Je ne demande qu’une chose c’est de rentrer chez moi.

    Moralité :

    « point n’est prudent de dire trop vite sa pensée,

    il en résulte maints désagréments et maintes humiliations »

    Tiré de : pour l’amour d’une ronce de B. Bertrand

     

                                            ***************************

     

     contes et légendes  ( automne )

     

     contes et légendes  ( automne )

     

     

     

     

    « voix de BRETAGNE Feux sur les dalhias ( fleurs que j 'aime ) »
    Partager via Gmail Pin It

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    31
    Mercredi 28 Septembre 2016 à 09:58

    pauvre abbé, sa gourmandise l'a perdu !! on trouve de moins en moins de mures le longs des routes... ou alors je ne dois pas aller au bon endroit.

    bonne journée a toi

    moune

    30
    Mardi 27 Septembre 2016 à 22:50

    j' adore les murs dommage je n en n ai pas ramassé encore

    pti bisous amie

    29
    Mardi 27 Septembre 2016 à 20:48
    theclothespaper
    Je suis complètement d'accord avec la morale de l'histoire, dire ce que je pensais trop vite m'a joué de sales tours cet été :( Bisous Monica !
    28
    Mardi 27 Septembre 2016 à 20:24

    Bonsoir Monica.

    Effectivement, il faut être franc mais en dire le moins possible: c'est gage de sureté !

    Bonne soirée.

    Gilbert

    27
    Mardi 27 Septembre 2016 à 18:51

    une belle histoire ...et ici le mûrier j'ai tout tailler .... on verra l'année prochaine la récolte , elle fut bonne cette année

    je passe te souhaiter une douce fin de journée ... le chien est reparti , là j'en suis au grand nettoyage , on remet les plaid et les tapis pour le froid qui arrive et je rescie mes fameuses palettes ....

    c'était une belle journée ciel bleu et a midi presque chaud ...mais matin et soir on sort avec le manteau ....

    bisous et porte toi bien merci de ta fidélité

    Quand automne en saison revient

    Quand automne en saison revient,
    La forêt met sa robe rousse
    Et les glands tombent sur la mousse
    Où dansent en rond les lapins.

    Les souris font de grands festins
    Pendant que les champignons poussent.
    Ah ! que la vie est douce, douce
    Quand automne en saison revient.

    SAMIVEL (1907-1992)

    26
    Mardi 27 Septembre 2016 à 18:02

    une belle fable; 

    bonne soirée, Monica

    kenavo

    25
    Mardi 27 Septembre 2016 à 12:32

    Cette anné, on en a très peu.

    24
    Mardi 27 Septembre 2016 à 12:11
    evelyne b.

    Merci pour l'histoire et les photos de ces mûres dont les gelées sont parmi les plus fines.
    Bonne journée.

    Evelyne

    23
    Mardi 27 Septembre 2016 à 11:15

    Bonjour , j'en avais dans mon jardin à profusion et de très grosses, contrairement aux années précédentes...et que c'est bon ...Bisous.

    22
    Mardi 27 Septembre 2016 à 10:21

    Une belle histoire !

    Le problème est maintenant de savoir si ce brave curé a fait un gros péché de gourmandise ou un péché véniel d'inattention....

    Bonne journée.

    21
    Mardi 27 Septembre 2016 à 10:01
    Bonjour Monica,
    Trop drôle, pauvre curé.Passe une bonne journée, bises Véronique
    20
    Mardi 27 Septembre 2016 à 09:41

     la gourmandise est un péché , mais pas pour les mures ! la pénitence c'est déja de les attraper en se piquant

     kénavo

    19
    Mardi 27 Septembre 2016 à 09:38

    Tentation est péché

    Mais gourmandise ... bah non :-)

    Bon mardi

    18
    Mardi 27 Septembre 2016 à 09:30
    Josette

    je me suis noici les doigt et la langue en te lisant monica

    17
    Mardi 27 Septembre 2016 à 09:25

    Elles sont trop belles ces mûres! il a eu raison le curé!

    Bonne journée

    16
    dhelicat
    Mardi 27 Septembre 2016 à 09:18
    Nous en ramassions sur les chemins des mûres comment ne pas se laisser tenter c'est difficile bon ... lol bonne journée Monica pour moi dentiste et arrachage de dents ce matin bises
    15
    Mardi 27 Septembre 2016 à 08:42

     tu à raison

     il vaut mieux  savoir   ce que les ennemis pensent

     

     ( j ai fait quelques bocaux de confitures avec les mures du roncier pris en photos

     et je suis un peu griffée aussi )

    mais je ne suis pas tombée dedans  lol

     bonne  journée pour toi

     kénavo yes

    14
    Mardi 27 Septembre 2016 à 08:41
    ZAZARAMBETTE

    Un très joli texte et de belles mûres pour la confiture !

    Bises et bon mardi

    13
    Mardi 27 Septembre 2016 à 08:28

    ça me rappelle ma jeunesse quand on partait les cueillir.... sans mule.

    JP

    12
    Mardi 27 Septembre 2016 à 08:16

    Miam une belle tartine de pain croquant avec de la confiture de mure, c'est si bon !

    bonne journée

    11
    Mardi 27 Septembre 2016 à 07:59

    Bonjour Monica, voilà de jolies mûres pour faire quelques bocaux de confiture.

    Le plus difficile c'est d'aller les ramasser.

    Je te souhaite une agréable journée.

    Bisous.

    10
    Mardi 27 Septembre 2016 à 07:58

    Jolie légende  que celle de la gourmandise punie :) Même un curé ne peut résister à la douceur d'une mûre  :) Mais tous ne sont pas équilibristes  lol  Les curés du sud sont sauvés cette année, l'été a été si chaud que les mûres sont sèches et rabougries : pas de confitures en vue ! Belle journée Monica  Bises

    9
    Mardi 27 Septembre 2016 à 07:06

    Voyons, si on compte  2 mètres au garrot pour la mule et 1,50 mètres pour le curé, plus la longueur des bras, on arrive à 4 mètres pour un murier qui voulait sans doute imiter la haricot magique !

    IL devait en plus porter la soutane ce qui le préservait des ronces, du moins pour le dos !

    Alors alors, qui a griffé son dos ?

    Merci pour  tes  photos qui mettent en appétit,

    Passe une bonne journée

     Bisous

     

    8
    Mardi 27 Septembre 2016 à 06:46

    Hello Monica

    Il y en avait plein des mures de ronce cette année....mais, nous n'en avons pas ramassé car nous avions fait déjà beaucoup de pot de confiture de mure d'arbre..

    Bon Mardi

    bizz

    Pat

    7
    Mardi 27 Septembre 2016 à 06:41

    Jolie histoire pour illustrer tes belles photos (ou alors est-ce l'inverse ? ) :D

    Le plus grand plaisir d'aller aux mûres, c'est quand j'étais petite fille. Nous partions avec les copines et nos petits bidons à lait avec mission de les remplir. Ah ça, on se remplissait bien la panse et la couleur de nos minois nous dénonçait. Quant aux pots... nos mères n'eurent jamais assez pour de la confiture mais suffisamment pour faire de jolis desserts.

    Bonne journée Monica.

    6
    Mardi 27 Septembre 2016 à 06:32

    Celles ci sont abondantes ! . Petite histoire sympa , merci Monica et bonne journée , bisous , escapade , 

    5
    Mardi 27 Septembre 2016 à 06:17

    Hum que c'est doux et bon la Mûre !

    Merci Monica ! bisous !

    4
    Mardi 27 Septembre 2016 à 05:20

    oh oui ! Les mûres quand on va a la cueillettes de ces succulents fruits nos mains en souffrent mais après quel délice cette gelée que l'on va déguster !

    bises et à bientôt

    lyly

    3
    Mardi 27 Septembre 2016 à 04:38

    Un vrai mur de mûres, comment ne pas y succomber même curé... sourire, merci, bises

    2
    Mardi 27 Septembre 2016 à 02:35
    mr-he
    Bonjour Monica ha pas beau la gourmandise....lol Mr-he2 oui j'en ai souvent parlé sur mes blog Mr-he3 pas de visite organisée dans les expo universelle Mr-he4 tu as raison Bonne journée Avec amitiés René de Chine
    1
    Mardi 27 Septembre 2016 à 00:24

    Bonsoir Ma Belle

    En même temps si il n'avait pas tenté 

    Il aurait p'tre regretté ^^

    Pour la pensée c'est pas faux

    On dit aussi qu'il vaut mieux être entouré d'ennemis que d'amis car on sait ce qu'ils pensent 

    Passe Une Excellente Nuit Monica

    Fait de Beaux Rêves 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :